Dans quelle direction ira le e-commerce ? Pour rester à la page, il est intéressant d’observer les innovations technologiques susceptibles d’engendrer de nouveaux usages sur le marché grand public. Il suffit ensuite de les projeter sur l’activité marchande afin d’évaluer les transformations possibles. Voici trois sujets qui recèlent selon nous un vrai potentiel d’impact.

Avant de vous proposer notre sélection, petit avertissement liminaire : ces pistes d’innovation sont à envisager comme des compléments d’une stratégie e-commerce. Autrement dit, elles ne remplacent pas le travail fait sur le mobile, la visibilité en ligne, le référencement (naturel ou payant) et le tunnel de conversion. Elles peuvent en revanche contribuer à les préparer pour l’avenir !

 

Apprendre à faire la conversation

Difficile de passer à côté du phénomène chatbot : on ne compte plus les startups et les offres basées sur des agents conversationnels. Sur les plaquettes, ils sont décrits comme nourris à l’intelligence artificielle et capables d’analyser les requêtes de vos clients potentiels pour les accompagner tout au long du processus de vente. La réalité n’est sans doute pas encore aussi flatteuse mais il n’empêche, le marché tend vers une nouvelle forme de relation client assistée par des algorithmes.

Toute la question consiste à trouver comment utiliser ces capacités à bon escient, en fonction de son secteur d’activité. Dom, le bot de Domino’s Pizza installé sur Facebook Messenger depuis la fin de l’année 2016, fait par exemple des merveilles pour ce qui est de commander le dîner sans bouger de son canapé, mais on est encore loin d’avoir fait le tour des possibilités !

boites pizza dominos

L’avènement de la recherche vocale

Un autre facteur contribue au phénomène : l’arrivée des assistants vocaux de type Amazon Alexa, Google Home ou Apple HomePod (disponible en France à partir du 18 juin prochain). Là encore, la promesse de l’enceinte intelligente qui comprend et interprète la moindre de nos commandes n’est pas encore totalement incarnée, mais la technologie ne peut que s’améliorer au fil de son adoption. C’est le cercle vertueux de l’apprentissage automatique : les programmes chargés d’écouter, analyser et traiter les requêtes ont besoin de s’exercer sur des millions de requêtes pour gagner en pertinence.

Quelles conséquences pour le e-commerce ? Demain, il faudra repenser l’organisation de ses pages, ses métadonnées et même sa stratégie de référencement naturel pour se positionner sur des requêtes formulées à la voix, en langage naturel. Surtout, il faudra s’outiller pour répondre instantanément et de façon pertinente aux sollicitations d’un client habitué à l’instantanéité. L’exemple de Sephora, qui a développé un agent conversationnel tournant sur la plateforme Google Home, offre une illustration intéressante des possibilités en termes de drive-to-store.

La recherche par image

Le smartphone s’est depuis longtemps imposé comme l’appareil photo de prédilection des internautes, à tel point que la galerie d’images fait aujourd’hui office de bloc-notes. Pour se souvenir d’un produit, d’une idée cadeau ou d’une référence, on dégaine son smartphone et on prend une photo. Il serait donc tout à fait naturel de pouvoir utiliser cette photo pour retrouver l’objet dont il est question une fois sorti du magasin, poursuivre ses recherches et pourquoi pas l’acheter en ligne. Les algorithmes de reconnaissance automatique du contenu d’une image sont désormais suffisamment performants pour envisager la mise en place de moteurs de recherche efficaces. La requête par image a donc toutes les chances de s’imposer dans les mœurs, puisqu’elle est le prolongement logique d’un usage déjà bien établi ! Pinterest propose déjà un outil permettant de zoomer sur une portion de photos pour y isoler un objet et chercher des visuels similaires.

Bilan des courses ? Les technos du moment exploitent les différents sens pour fluidifier les échanges et rendre plus naturelles les interactions. Comprendre un besoin, parler et écouter, donner à voir, suggérer : ne reviendrait-on pas finalement aux fondamentaux du commerce ?

A lire aussi : Email marketing : tendances et bonnes pratiques 2018

 

Vous souhaitez approfondir le sujet ? N’hésitez pas à nous contacter dès maintenant !

 

Alex

Auteur Alex

More posts by Alex

Ecrire une réponse