Du développement de l’accès à Internet au chiffre d’affaires prévisionnel du marché de l’esport en passant par les derniers investissements emblématiques du secteur… l’oeil d’YDCA revient se porter sur quelques actualités marquantes des derniers jours.

AB Tasty lève 17 millions de dollars

Le principe de l’AB Test est désormais bien compris, et adopté par la plupart des opérationnels du marketing. Pour les retardataires : on rappelle tout de même le principe. Il consiste à proposer deux versions différentes d’une même page Web à deux échantillons de visiteurs. On en mesure ensuite les performances comparées, en termes de génération de leads par exemple. Parmi les acteurs spécialisés dans l’AB Test, les frenchies d’AB Tasty ont réussi à essaimer avec des bureaux dans six pays. Ils comptent des clients prestigieux tels que Voyages-sncf.com ou Cdiscount.

Cette semaine, la société fondée en 2011 par Alix de Sagazan et Rémi Aubert a bouclé un nouveau tour de table de 17 millions de dollars auprès des fonds Korelya Capital et Partech Ventures ainsi que de ses investisseurs historiques, Xange Private Equity (Siparex) et Omnes Capital. Raison de la levée de fonds : renforcer la présence d’AB Tasty aux Etats-Unis. Les fonds serviront également le développement de ses outils de personnalisation marketing.

Ab Tasty levée de fondsLevée de fonds stratosphérique pour Foodora

L’autre investissement marquant de la semaine porte sur un montant stratosphérique : 387 millions d’euros. C’est en effet la somme investie par le groupe sud-africain Napsers pour soutenir le développement de Delivery Heroe, maison mère du service de livraison Foodora. En dépit de ce montant élevé, les observateurs notent que Napsers reste un actionnaire minoritaire. Ler constat laisse imaginer une valorisation de l’ordre du milliard d’euros pour le service. Faut-il craindre une forme de bulle dans le secteur de la foodtech ? Les anglais de Deliveroo avaient déjà levé 275 millions de dollars, soit près de 250 millions d’euros, en août dernier. Le marché doit également faire de la place aux ambitions manifestées par Uber Eats.

Esport : 24 millions de dollars de CA

Une étude réalisée par SuperData pour Paypal révèle le potentiel attendu pour le secteur de l’esport. Celui-ci devrait générer 346 millions de dollars de recettes en 2018. La Suède et la Russie concentreraient les investissements les plus importants. En France, le marché devrait tout de même dégager 22 millions de dollars de chiffre d’affaires. Découlant principalement des recettes publicitaires, ces sommes progressent au fur et à mesure que grandissent les audiences. Celles-ci se révèlent particulièrement intéressantes d’un point de vue marketing. Elles sont en effet particulièrement ciblées sur la tranche des 18 – 34 ans, qui représentent 62% des spectateurs au niveau européen.

Streaming : numéro 1 du trafic Internet

L’Arcep a publié son état des lieux d’Internet en France (PDF), mesurant aussi bien les accès que les usages. Le régulateur des télécoms observe un taux de pénétration désormais proche de celui du téléphone fixe. “82 % des Français disposent désormais d’un ordinateur à leur domicile et 85 % bénéficient d’un accès à internet fixe”, indique son rapport

Du côté des usages, il remarque que sur les dernières années, le streaming représente désormais la moitié du trafic mesuré chez les fournisseurs d’accès. Arrivent ensuite la navigation Web et le téléchargement. Le P2P, un temps bête noire des ayant-droits, ne représente plus qu’environ 10% du trafic global.

Globalement, l’essor du (très) haut débit se traduit par des consommations en hausse. Le volume des échanges, mesuré à l’entrée des réseaux des FAI, aurait ainsi été multiplié par 4 en 4 ans. Il est passé de 2,1 Tb/s à 8,4 Tb/s, soit l’équivalent d’un téraoctet d’information par seconde !

rapport arcep

 

 

Alex

Auteur Alex

More posts by Alex

Ecrire une réponse