Lorsqu’une entreprise met en place une campagne Social Media, le but est généralement de créer de l’engagement de la part de sa communauté. En effet, le taux d’engagement est souvent le KPI le plus utilisé pour mesurer la réussite d’une campagne Social Media. Néanmoins, le but ultime doit être de générer des revenus. Ainsi, pour mesurer les bénéfices liés à votre campagne sur les réseaux sociaux, il faudra calculer votre ROI (retour sur investissement).

Avant de tenter le mesurer, il est nécessaire de définir ce qu’est le retour sur investissement. Le ROI est un indicateur de performance qui peut être calculé grâce à la formule suivante :

((revenus – investissement initial) / investissement) * 100

NB : Il est à noter que si votre campagne se déploie sur plusieurs plateformes (par exemple facebook, twitter et instagram), il sera préférable de mesurer le ROI de chaque plateforme indépendamment. Ainsi, vous pourrez voir quelle plateforme performe le mieux et ajuster votre campagne selon.

 

Quelles étapes pour mesurer ce ROI ?

Voici 3 étapes faciles qui serviront à mesurer ce retour sur investissement :

1ère étape : définir vers quel(s) objectif(s) doit tendre votre campagne

S’il est important de calculer votre ROI, il faut également dans un premier temps définir ce que vous souhaitez accomplir grâce à votre campagne. Cela peut être de générer un certain nombre de leads, de convertir un certain nombre de visiteurs sur votre landing page, de diriger votre audience vers votre point de vente physique… Les objectifs peuvent être nombreux.

Le fait d’oublier de faire le lien entre vos objectifs social media et vos objectifs business peut s’avérer être une erreur fatale. Selon Altimeter, seuls 34% des entreprises estiment que leur stratégie social media a un impact direct sur leur chiffre d’affaires.

 

2ème étape : utilisez les outils à votre disposition.

Google Analytics doit devenir votre meilleur ami! En effet, grâce à Google Analytics vous serez en mesure d’analyser les performances de votre site grâce à des statistiques fiables. Vous trouverez sur le dashboard des statistiques-clés comme la part de trafic sur votre site provenant de vos réseaux sociaux. Vous pourrez également vous appuyer sur la search console de Google qui vous permettra de remonter d’autres infos utiles (mots-clés par exemple / audience).

Google n’a pas le monopole des outils. Il en existe de nombreux qui peuvent vous faciliter la vie dans la collecte de données (Radarly, Visibrain…) ou encore Hoostuite (dont nous avions parlé dans notre article sur quelques outils utiles en social media) qui peut vous aider dans une analyse social media. Utilisez-les et optimisez votre prise de parole en fonction des performances de vos publications.

L’analyse de toutes ces datas vous permettront de visualiser quels sont les types de contenus ou de publications qui performent le mieux et ainsi vous aider dans votre statégie social media et dans l’optimisation de votre ROI.

 

3ème étape : extraire des rapports et ajuster en conséquence.

Vous confronter à toutes ces statistiques peut parfois faire peur, mais en vérité, elles ne sont pas toutes utiles.

Les statistiques que vous allez sélectionner doivent être définies en fonction de vos objectifs. Par exemple, si votre objectif est de générer du trafic sur une landing page de votre site, il est utile d’analyser la part de trafic provenant des réseaux sociaux. A l’inverse, d’autres statistiques seront moins importants par rapport à cet objectif précis.

Une fois vos KPI choisis, il est important de les extraire et de les analyser régulièrement. Vous pouvez par exemple les recueillir et les centraliser dans un document une fois par semaine. Vous pourrez ainsi comparer vos performances d’une semaine sur l’autre et ajuster la campagne en fonction de ces insights.

 

D’autres bénéfices dont l’image

Ces 3 étapes vont vous aider à identifier les métriques pertinentes pour mesurer votre retour sur investissement. Mails il ne faut pas perdre à l’esprit que l’exploitation des réseaux sociaux ne doit pas exclusivement être perçue comme un levier pour générer du business.

Bien que cet aspect soit important pour une entreprise, les réseaux sociaux apportent des bénéfices autres que financiers. Par exemple, ils permettent de créer une relation privilégiée de proximité avec votre audience si vous acceptez d’écouter votre communauté (il s’agit d’une démarche de qualité & service). L’amélioration de la connaissance client client peut passer également par une présence active sur les réseaux sociaux, ce qui aura à plus long terme un impact sur votre ROI.

 

 

Et vous, quels outils et quels calculs utilisez-vous pour mesurer votre ROI social ?

 

Si vous souhaitez continuer cette discussion autour d’un café, n’hésitez pas à nous contacter (hello@ydca.fr) ou à nous appeler (01 83 64 66 39) pour prendre RV.

Nicolas

Author Nicolas

Touche-à-tout digital. Directeur du Master Digital de l’ECS Paris. Diplômé en Master II Relation Publique, relations presse & évènementiel au sein de l’ISERP. Diplômé d’un BBA en Management au sein de l’ESLSCA Paris. Ultra-connecté sur les réseaux (@ydca_nico). Investi dans le bénévolat (Solidarité Sida, ABC Production, BPM), ancien animateur radio en local (8 ans d’antenne dans le 78). Intervenant à l’ECS Paris, Sup de Pub, Sup Career, Ecofac, ISCOM.

More posts by Nicolas

Leave a Reply