Qui de Whatsapp, Twitter ou Snapchat a les faveurs du public en ce début d’année derrière l’incontournable Facebook ? Une étude réalisée début janvier par le Pew Research Center permet de mesurer les usages des réseaux sociaux sur les premiers mois de 2018. L’analyse est réalisée à partir de la population américaine mais la teneur générale est aisément transposable à la plupart des marchés occidentaux.

Quels sont les réseaux sociaux les plus utilisés en 2018 ?

Sans surprise, Facebook arrive toujours largement en tête des réseaux sociaux les plus utilisés par les internautes américains adultes. 68% d’entre eux fréquentent la plateforme dirigée par Mark Zuckerberg et les trois quarts de cette population s’y connectent quotidiennement.

Indétrônable Facebook ? Au royaume des plateformes à dimension sociale, le seul à pouvoir faire de l’ombre au géant de Menlow Park est un certain YouTube. Le site vidéo détenu par Google affiche en effet un taux de pénétration encore supérieur à celui de Facebook : d’après le Pew Research Center, il est utilisé par 73% des internautes adultes aux Etats-Unis, et par 94% de la tranche des 18 – 24 ans.

Derrière, c’est Instagram, propriété de Facebook, qui arrive en troisième position, avec 35% d’internautes utilisateurs. Suivent dans l’ordre Pinterest (29%), Snapchat (27%), LinkedIn (25%), Twitter (24%) et WhatsApp (22%).

pewDes usages différents selon les âges

Les huit réseaux sociaux les plus utilisés illustrent bien la variété des usages : là où Facebook, Instagram ou Snapchat visent le grand public, la représentation de soi et l’activité média basée sur des groupes, des personnalités ou des marques, on trouve aussi un réseau social professionnel (LinkedIn) ou une application de messagerie instantanée dépourvue d’espace d’expression publique (WhatsApp). Il n’est donc pas étonnant que les usages varient selon les tranches d’âge.

Chez les jeunes (18 – 24 ans), Snapchat et Instagram se taillent la part du lion, avec respectivement 78% et 71% de sondés qui se déclarent utilisateurs. Les deux restent très prisés par la classe d’âge supérieure (25 à 29 ans), mais le taux de pénétration tombe sous la barre des 60%, et la fréquentation ne cesse de se réduire au fur et à mesure que l’âge augmente. Comme Facebook, Snapchat et Instagram font partie des médias qui sont consultés régulièrement tout au long de la journée. 49% des utilisateurs déclarent ainsi se connecter à Snapchat plusieurs fois par jour.

pew âge médias sociauxFaut-il pour autant parler d’addiction ? Sans aller jusqu’à employer un mot aussi fort, le Pew Research Center a voulu savoir combien parmi ces utilisateurs estimeraient difficile d’avoir à abandonner les réseaux sociaux. En moyenne, 59% des répondants affirment que non, ils n’auraient pas de problème. En face, 40% admettent qu’ils trouveraient ça difficile, dont 14% qui vont jusqu’à indiquer que ce serait « très difficile ».

Toucherait-on aux limites d’un sondage basé sur du déclaratif ? Sans préjuger des résultats en valeur absolue, la progression observée sur cet indicateur est intéressante : l’édition 2014 de cette étude révélait qu’à l’époque, 28% des adeptes jugeaient qu’il leur serait difficile de quitter les réseaux sociaux. En quatre ans, les « aveux » augmentent donc de près de 50% !

Quel enseignement pour les marques ?

Sans surprise, ce panorama des usages 2018 confirme le caractère indispensable de ces canaux en termes de social media. Encore faut-il adapter ses campagnes et son message à chaque réseau social et à chaque audience. Si vous souhaitez échanger sur la question, n’hésitez pas à prendre contact avec l’agence !

Sur le sujet, voir aussi : 6 astuces pour gagner en visibilité sur Facebook

 

 

 

 

Alex

Auteur Alex

More posts by Alex

Ecrire une réponse